Gaia Impact Fund et Solaris ont conclu une facilité de dette 500k€ adaptée à un mandat d’investissement spécifique

Solaris Offgrid est un distributeur de kits solaires « last-mile » en Tanzanie depuis fin 2015 (il opère sous le nom de Solaris Tanzania), qui investit régulièrement dans le déploiement des kits solaires domestiques (« solar home systems » ou SHS) développés en interne et distribués via sa propre plateforme propriétaire de pay-as-you-go.

Pour sa stratégie de développement , Solaris Tanzania (la filiale de Solaris Offgrid) cherchait à rassembler des partenaires de crédit pour financer la demande croissante de systèmes solaires PAYG dans la région du Lac Victoria en Tanzanie. «Notre activité n’a cessé de croître et nous avions compris que pour 2018, le fait de sécuriser notre accès au financement court terme allait être essentiel pour répondre à la demande», explique Siten Mandalia, PDG de Solaris Offgrid.

Usuellement, les prêts à destination des entreprises distribuant des SHS sont des prêts commerciaux classiques. Les créanciers accordent un prêt à l’entreprise pour l’aider à développer son activité de distribution, ce qui inclut le déploiement, le financement et la gestion du crédit associé aux systèmes vendus. L’entreprise fait ensuite état de performances trimestrielles et le prêteur tente d’évaluer les performances réelles – santé des contrats de leasing, notation du crédit, impact social, capacité de remboursement – de manière implicite sur la base de ces informations trimestrielles. «Après avoir examiné la structure contractuelle des opérations de refinancement de kits solaires en leasing, nous sommes arrivés à la conclusion que les souscripteurs ne sont pas vraiment satisfaits de ce type d’arrangement car les prêts classiques financent indifféremment plusieurs pools de risques et rendent difficile pour un prêteur la mesure et le suivi effectif des facteurs qui contribuent au succès – ce qui fait grimper les coûts pour les prêteurs comme pour les emprunteurs », explique Craig Harris, directeur financier de Solaris Offgrid.

Face à ce constat, plusieurs entreprises du secteur essaient de séparer risques intrinsèques des créances client et risques généraux liés à l’activité de l’entreprise (R&D, marketing, production, distribution) en initiant et en développant un portefeuille de créances associées aux systèmes solaires ; puis en titrisant une partie de ces créances au sein d’une SPV distincte de leurs propres opérations, comptabilisée hors-bilan et qui est ensuite utilisée comme garantie dans des opérations de financement. Le modèle est largement utilisé pour financer un large éventail d’actifs dans d’autres industries, mais est également prometteur pour l’industrie de distribution de systèmes solaires domestiques. Cependant, la pratique n’est pas sans risque, notamment compte tenu de la maturité de la classe d’actifs sous-jacente. Le processus d’origination des créances et les objectifs stratégiques du portefeuille ayant déjà été fixés par la société distributrice, le souscripteur de crédit risque d’être un investisseur passif. « Il est évident que les SPV permettent d’atténuer le risque de contrepartie et tendent à rendre plus liquides de vastes pools de créances ; mais ces dispositifs tendent parfois à être opaques, compliqués et coûteux ; en particulier pour les transactions relativement petites. Nos objectifs d’investissement consistent à fournir des instruments de financement flexibles et optimisés, adaptés au profil de nos entreprises partenaires », a déclaré Guilhem Dupuy, Investment Manager chez Gaia Impact Fund. Hélène Demaegdt, Présidente et fondatrice de Gaia Impact Fund, ajoute : « Nous sommes très fiers d’avoir co-construit une solution économe et sur-mesure parfaitement adaptée aux besoins de financement courants de Solaris Offgrid. C’est exactement ce type d’approche partenariale que Gaia Impact Fund cherche à favoriser »

Solaris Offgrid et Gaia Impact Fund se sont associés pour financer la création d’un portefeuille personnalisé de créances adossées à des SHS. A l’aide de la plateforme CRM Solaris PAYG, ils définissent les critères d’origination, les types de projets, la durée des créances et les objectifs d’impact en lien avec le cadre de reporting construit par GOGLA. « Solaris Offgrid a accumulé des années d’historique de données qui nous ont permis de choisir uniquement les risques de crédit qui correspondent au mandat du fonds. La plateforme Solaris PAYG nous fournira des données et des métriques en temps réel sur les progrès de l’entreprise dans la construction et la gestion du portefeuille de Gaia Impact Fund sur la durée de vie de la facilité de crédit », explique Guilhem Dupuy.

Gaia Impact Fund est en mesure de vérifier en temps réel que les fonds sont déployés de la manière prévue pour développer l’accès à l’énergie, et Solaris Offgrid peut s’assurer que le type de risque que Gaia Impact Fund -ou tout futur partenaire financier- souhaite accepter soit circonscrit, réduisant les risques et les coûts d’emprunt, et garantissant que la capacité de crédit soit déployée au service d’un impact social et environnemental maximal.